9 Croyances à balancer à la poubelle si vous souhaitez connaitre la paix intérieure


1. “Je devrais faire quelque chose là maintenant”

C’est une croyance incroyablement subtile que beaucoup d’entre-nous maintiennent sans même le réaliser. Ça nous vient de notre obsession d’être constamment productif et de tout finir, et ça se manifeste comme un mécontentement constant.

Malgré que notre ego qui nous joues des tours en nous faisant croire qu’on a besoin de ce sentiment pour finir ce qu’on doit finir. Quand on peut lâcher prise on voit notre anxiété s’atténuer, voir même se dissoudre et notre relaxation s’approfondit. On est également enclin à apprécier ce qu’on doit faire sans cette pression interne constante que ce qu’on fait n’est jamais assez.

Nous travaillons pour vivre, nous ne vivons pas pour travailler! »

2. “Quand j’aurais ce que je veux, je serais heureux”

Encore un de ces gros cliché que la plupart d’entre nous reconnait, j’en suis certain. Même si on sait qu’on a besoin de rien pour être heureux, c’est très facile de se faire prendre au jeu.

Afin de surmonter, on doit être conscient de ces sentiments d’avoir besoin de quelque chose pour être heureux. Quand on remarque qu’on a ce genre de sentiments il qu’on lâche prise de ce qu’on a « besoin », même si ce n’est que pour une bref instant. Au plus on est capable de faire ça, au plus on arrivera à naturellement apprécier le bonheur au quotidien, et au moins notre esprit restera fixé sur l’idée de futur épanouissement.

3. “Trouver la paix intérieur est difficile”

Encore un mythe qui se dresse sur votre chemin. Beaucoup d’entre nous croient qu’ils sont loin de savoir sentir la paix intérieur et on idolâtre les personne qui y arrivent. Inconsciemment on croit que le chemin vers la paix intérieure est très long, et qu’on a encore un long chemin à faire avant d’y arriver.

Dans certains livre on peut lire qu’un changement fondamental dans notre façon d’agir et de nous sentir prend des années d’entrainement ou une sorte de pèlerinage. Mais souvent simplement abandonner la croyance que ce qu’on veut est encore loin et comprendre que quand on arrête de lutter si ardemment vous commencerez par voir le calme que vous recherchiez. C’est ce processus de basculer vos croyances s’en dessus dessous qui devient un voyage à l’intérieur de votre esprit.

4. “Si j’expose mes émotions aux autres ils me verront comme faible”

Pour beaucoup d’entre nous on nous a appris depuis l’enfance qu’on doit garder nos émotions pour nous. C’est surtout pour les réactions « socialement inappropriées » comme la colère, la peur ou la tristesse. Et pourtant de nombreuse manières on nous à aussi appris à moins montrer notre joie et excitation. Ceci fait en sorte qu’à l’âge adulte on se retrouve à croire que des expressions honnêtes seront mal perçu par les autres ou que les autres en profiteront.

L’ironie la dedans est que tout le monde désir être authentique, et ceux qui le sont réellement sont très souvent respecté, admiré et parfois même craint.

5. “Si on me connaissait réellement, on ne m’apprécierais pas”

On cache certains aspects de notre personnalité, en public on se montre d’une certaine façon et en privé on retire les masques. La réalité c’est qu’en fait vous êtes bien plus que ces 2 facettes et que les personnes graviteront autour du vrai vous car ils apprécient l’honnêteté.

6. “Je devrais être bien plus heureux entre temps”

Dans notre culture on se fixe trop sur les succès des autres, on se compare sans cesse. Quand on ne se sent pas au top on regarde ce qu’on a et on se sent coupable de ne pas être assez heureux. Ou, on regarde ce qu’on n’as pas et on se demande pourquoi on n’est pas aussi heureux qu’un autre. Être heureux est comme toute expérience dans la vie, ça va et ça vient, mais vous y avez accès quand vous le souhaitez.

7. “Être la meilleure version de moi n’est pas assez”

Les derniers 20 ans il y a eu beaucoup de mouvement concernant le développement de soi. Malgré que beaucoup de ces idées sont sains, ils peuvent être poussés par des motifs toxiques. La plupart d’entre nous ne trouvent pas qu’il doivent changer pour d’améliorer la société actuelle, mais plutôt poussé par le sentiment de ne pas être assez.

Quand vous réussissez à vous défaire de cette idée, vous réaliserez que partir à la poursuite de la meilleure version de vous-même est infini et angoissant. Vous verrez que vous pouvez vous aimer et vous apprécier, comme vous êtes, sans avoir le besoin d’être quelqu’un d’autre.

8. “J’ai une dette envers le monde”

Celle-ci est assez dur car elle est en lien avec votre sentiment de d’avoir besoin d’être la meilleure version de vous. Malgré que la gratitude est importante, ça ne veut pas dire pour autant qu’un doit se balader avec l’idée qu’on à une dette envers l’univers. On voit ça souvent chez les personnes qui ont besoin de prouver leurs valeur aux autres. Quand on lâche prise avec le sentiment d’avoir une dette ou une obligation, on peut enfin commencer à donner ce qu’on a à offrir.

9. “Il y a un moment dans mon passé qui était vraiment catastrophique”

Souvent on s’identifie tellement aux mauvais moments de notre passé qu’ils nous empêchent de vivre le moment présent. On se défini par nos expériences passées et on a l’impression que si on ne partage pas ces moments avec les autres, ces personnes ne sauront jamais qui nous sommes vraiment. Mais quand on réalise qu’ils sont bien moins signifiants qu’on pensait au départ, on arrête de se sentir comme des imposteurs et on laisse ses anciens souvenirs s’évaporer.

Beaucoup de ces croyances reviennent souvent dans notre vie de tous les jours. Des fois quand on commence à se rapprocher des nouvelles personnes, on a l’impression que si on ne leurs raconte pas certaines séquences de notre vie ils ne nous connaitront pas vraiment. Il faut comprendre que ces histoires ne sont pas qui vous êtes actuellement. Ce que les personnes pensent de nous change constamment.

A d’autres moments quand on se sent fatigué ou malade et qu’il y a un irritante sensation de devoir être plus heureux, ou que vous avez l’impression que vous devrez faire plus avec votre temps. Et que comme beaucoup d’entre nous vous devez apprendre à mieux communiquer vos sentiments honnêtement, sans pour autant avoir la crainte que les autres le verront comme une faiblesse.

Tous ces croyances ont pris un temps fou pour être conditionné dans notre esprit, donc c’est normal que les lâcher prends un peu de temps et d’effort. En tous cas c’est ce que vous pensez j’en suis sur, mais est-ce vraiment le cas?

Heureusement ces croyances n’ont plus autant de pouvoir sur nous que dans le temps. Avec le temps, vos anxiétés s’évaporeront et vous ne cogiterez plus sur des questions inutiles.

Que pensez vous de ces croyances subconscientes? Avez vous eu à faire à une d’entre-elles? J’aimerais avoir votre avis sur la question. Partagez ce que vous en pensez!

 

Donnez-moi votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :