Quand on est enfant…


Quand on est enfant, on colorie avec insouciance.
On colore sans ce souciez de sortir des lignes.
On colorie et on crée ce qu’on ressent.
Des éléphants roses, des arbres mauves, des ourses rouges, des océans verts,
tout est bon.En grandissant,
tout le monde nous dit de rester à l’intérieur des lignes,
de tout colorer comme on le voit.
On finit par peindre par numéro.
Quoi qu’on fasse que ce soit peindre, écrire, chanter, acter, diriger.
Je suis convaincu qu’il faut créer ce qu’on ressent.
Dessiner en dehors des lignes.
Je voudrais observer des océans verts et des ourses rouges.
J’adorerais écouter des arbres mauves.
Je suis impatient de lire des éléphants roses.

Pensez comme l’enfant qui est en vous

Il ne demande qu’a sortir,
vous montrez comment retrouver le bonheur des petites choses

 

 

Partagez votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :