Quand on est enfant…

Quand on est enfant, on colorie avec insouciance.
On colore sans ce souciez de sortir des lignes.
On colorie et on crée ce qu’on ressent.
Des éléphants roses, des arbres mauves, des ourses rouges, des océans verts,
tout est bon.En grandissant,
tout le monde nous dit de rester à l’intérieur des lignes,
de tout colorer comme on le voit.
On finit par peindre par numéro.
Quoi qu’on fasse que ce soit peindre, écrire, chanter, acter, diriger.
Je suis convaincu qu’il faut créer ce qu’on ressent.
Dessiner en dehors des lignes.
Je voudrais observer des océans verts et des ourses rouges.
J’adorerais écouter des arbres mauves.
Je suis impatient de lire des éléphants roses.

Pensez comme l’enfant qui est en vous

Il ne demande qu’a sortir,
vous montrez comment retrouver le bonheur des petites choses

 

 

Partagez votre avis

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: