Les meilleures astuces pour vaincre l’anxiété

trouble anxiété quantum-coaching.net

Quelle est la pire partie de l’anxiété? Vous inquiétez au sujet de vos inquiétudes. Voici comment arrêter.

Diminuez des réseaux sociaux

Vous vous sentez anxieux et stressé? Beaucoup de gens feront une pause en faisant défiler Facebook, Instagram ou Twitter. Malheureusement, ce «repos» peut vous faire plus de mal que de bien en ce qui concerne l’anxiété. Rester connecté en permanence signifie que vous êtes exposé aux événements angoissants de la journée, que ce soit lorsqu’un bon ami est mal à cause de sa rupture ou qu’une catastrophe à grande échelle se déroule. Sans parler du fait que se comparer aux autres sur les réseaux sociaux peut être source d’anxiété en soi. Pourquoi n’avez-vous pas des abdos, une cuisine impeccable et un talent que vous pouvez partager avec le monde? Mais se déconnecter peut être plus difficile qu’on ne croit, car la dépendance aux médias sociaux est un problème légitime. Au lieu de vérifier constamment vos notifications, prévoyez des pauses. Nous sommes dans une ère ou la gratification est instantanée. Vous postez une photo et vous avez 274 likes en quelques minutes ce qui vous donne un boost en dopamine.
La dopamine est l’hormone qui stimule votre bien-être mais elle est également addictif. Quand vous ne recevez pas votre dose vous pouvez ressentir des effets proche du manque de quelqu’un qui est addict.

Acceptez l’anxiété comme faisant partie de la vie

Lorsqu’un client me dit qu’il a de l’anxiété, je dis « Génial! », ce qui surprend souvent. Embrasser et maîtriser votre anxiété vous aidera à la contrôler plutôt qu’à vous contrôler. La souffrance fait partie de la vie et vous pouvez apprendre à construire une relation positive avec la douleur. Il y a un mythe selon lequel la vie est censée être tout bonheur et si vous avez un problème, c’est parce que vous faites quelque chose de mal. Non. L’un des pires aspects de l’anxiété est la peur d’une douleur imminente, mais c’est ridicule de commencer à souffrir en avance. Acceptez qu’il y aura des difficultés et sachez que qui que vous soyez vous êtes assez fort pour y faire face quand elles se produisent. Si votre anxiété est trop accablante et que vous ne pouvez pas la mettre en perspective, il est peut-être temps de chercher de l’aide. En attendant, essayez ces remèdes naturels maison pour le soulagement de l’anxiété. Il y a pas mal d’exercices que vous pouvez faire pour réduire votre anxiété considérablement.

Faites-le

La procrastination et l’anxiété vont de pair, car beaucoup d’anxiété vient de s’inquiéter des événements futurs. Pour les choses sur lesquelles vous avez un contrôle direct, comme votre performance au travail ou votre liste de choses à faire, commencez à y travailler, même si vous ne vous sentez pas tout à fait prête. De nombreuses études indiquent que les gens réagissent souvent à l’anxiété en l’évitant. Il pourrait être tentant d’éviter de faire ce qui vous rend anxieux, mais au lieu de le remettre à plus tard, faites-le tout de suite. Et pour les choses que vous ne pouvez tout simplement pas contrôler, comme les orages et votre belle-mère, faire tout ce que vous pouvez pour vous y préparer aidera à soulager votre anxiété. Vous ne pouvez pas identifier votre anxiété à un souci spécifique? Vous pouvez avoir un trouble d’anxiété généralisé, où vous vous sentez constamment entouré d’un nuage d’inquiétude sans forme. Et vous ne savez pas vraiment ce qui vous inquiète réellement. Vous semblez savoir que cette anxiété n’est pas rationnelle mais vous n’arrivez pas à y faire grand-chose. Vous faites erreur prenez une feuille de papier et notez tout ce qui peut vous mettre dans un état anxieux. Puis demandez-vous si c’est l’événement qui vous rends anxieux ou si c’est vous qui décidez inconsciemment d’être anxieux, si c’est la deuxième réponse vous avez le pouvoir de contrôler votre anxiété mais ça demande un peu d’entraînement. A chaque fois que vous avez une « crise », réalisez le et respirez profondément et étirez-vous puis comptez 5-4-3-2-1 STOP avec intention ça vous aidera considérablement, et ça deviendra de plus en plus facile.

Apprenez à reconnaître vos signes physiques d’anxiété

Avez-vous déjà lu un conseil en ligne et pensé: « Bien sûr, c’est génial pour les autres, mais cela ne fonctionne tout simplement pas pour moi? » Chaque personne ressent l’anxiété un peu différemment et, par conséquent, chaque personne réagira mieux à certaines techniques qu’à d’autres. Cela semble évident maintenant, mais gérer l’anxiété n’est pas quelque chose à solution unique. Commencez par comprendre comment votre corps réagit à l’anxiété. Vous vous crispez et vous restez figé ou voulez-vous vous enfuir? Le ressentez-vous principalement dans l’estomac ou la poitrine? Respirez-vous fortement? Se sentir nauséeux? Vos paumes deviennent moites? Tout cela est une information que vous pouvez utiliser. Dès que vous remarquez votre premier signe d’anxiété, prenez immédiatement quelques respirations profondes, puis faites quelque chose qui vous aidera à vous calmer, pas seulement ce qui fonctionne pour quelqu’un d’autre. Être proactif contribue grandement à gérer votre anxiété. Cependant, les symptômes physiques ne sont qu’un signe d’anxiété. Voici les signes qui indiquent que vous pourriez avoir un trouble anxieux:

Symptômes physiques

  • Pouls plus rapide
  • Tension artérielle plus élevée
  • Palpitations
  • Vertige
  • Bouche sèche
  • Douleur dans la poitrine, nausée
  • Sensation de suffocation
  • Maux de tête
  • Transpiration
  • Visage devenant blême
  • Hyperventilation

Symptômes psychiques

  • Déréalisation
  • Dépersonnalisation

Définir un rappel de respiration

Prendre quelques grandes inspirations ou faire une mini-méditation toutes les quelques heures est excellent pour réduire l’anxiété, mais seulement si vous vous rappelez de le faire. C’est pourquoi je vous recommande de définir une alerte de rappel sur votre téléphone pour qu’elle se déclenche à des intervalles prédéfinis. Lorsque votre rappel retentit, prenez trois inspirations profondes diaphragmatiques , en inspirant lentement par le nez durant trois temps, et en expirant par la bouche durant cinq temps. Ou téléchargez une application de méditation et configurez-la pour vous rappeler de faire une mini-méditation tous les jours. C’est une chose simple, mais n’oublier pas que prendre quelques minutes de votre journée bien remplie pour vous-même peut faire beaucoup. Ou vous pouvez prendre quelques minutes à une certaine heure chaque jour pour analyser vos inquiétudes dans ce qu’on appelle un « report d’inquiétudes ». Fixez une heure précise; assurez-vous simplement que votre analyse ne dure pas longtemps. Et cela en vaut la peine à plus d’un titre: découvrez ces bienfaits prouvés pour la santé en seulement cinq minutes de méditation.

Donnez-vous un moment de répit

S’inquiéter de s’inquiéter est un vrai problème, et les gens qui sont anxieux par nature sont souvent humiliés, par les autres et eux-mêmes, avec des étiquettes comme « froussard », « dramatique » ou « casse-couilles ». Mais vous appeler comme ça et avoir honte de votre anxiété ne fait qu’aggraver le problème. Assurez-vous de ne pas confondre stress et anxiété, vous devriez viser à les réduire tous les deux, mais votre corps les ressent différemment. Bouddha a dit que « nous sommes tous frappés par deux fléches: le premier est un événement douloureux et le second est la façon que nous réagissons à cette douleur ». Au lieu d’être en colère sur vous-même ou de demander « Pourquoi moi? » reconnaissez que vous contrôlez la façon dont vous réagissez à vos émotions. Ne vous laissez pas prendre au piège par le cycle d’anxiété autorenforçant du « Et si » et recentrer vous sur les pensées positives.

Faire n’importe quoi

L’anxiété peut être carrément paralysante, ce qui à son tour peut causer encore plus d’anxiété. Combattez cela en faisant quelque chose, n’importe quoi, pour briser le cycle. L’anxiété est synonyme de peur et d’impuissance. En fonction de l’ampleur de la situation et de son impact sur vous, choisissez de vous impliquer dans la mesure du possible. Qu’il s’agisse d’appeler votre ami malade pour lui offrir une aide concrète ou de donner du sang après une catastrophe, trouver un moyen de contribuer activement peut vous aider à ressentir un sentiment d’autonomie dans des situations qui provoquent de l’anxiété.

Ensuite, apprenez ce que toutes les personnes atteintes d’anxiété comprendront.

  1. L’anxiété ne définit pas une personne
  2. Les effets de l’anxiété peuvent être physiques
  3. Des millions de personnes souffrent d’anxiété
  4. C’est le trouble mentale le plus courant
  5. Ce n’est pas parce qu’une peur est irrationnelle qu’elle n’est pas réelle
  6. Les attaques de panique sont accablantes
  7. Si vous souffrez d’anxiété, vous pouvez également souffrir de dépression
  8. Les crises d’angoisse surviennent souvent la nuit
  9. Les attaques peuvent sortir de nulle part
  10. Pas toutes les personnes anxieuses sont traité
  11. Ce n’est pas seulement un état d’esprit
  12. Il existe des moyens de les gérer
  13. Si vous donnez un nom à votre anxiété il deviendra non-négligeable, donc évitez ça!
  14. Vous n’êtes pas fainéant, peureux, méfiant et vous n’êtes absolument cassé
  15. Parfois, c’est la stigmatisation qui fait le plus mal

N’hésitez pas à repartager cet article si vous le trouvez intéressant ou si vous pensez que ça peut aider des gens autour de vous.

Partagez votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :