C’est quoi réellement, le bonheur?

c'est quoi le bonheur - www.quantum-coaching.net

Je vais déjà débuter cet article en disant ceci…

Le bonheur n’est pas ce sentiment de joie que vous ressentez à chaque fois que vous riez si fort qu’il vous fait mal au ventre.

Ce n’est qu’une partie, et c’est bien plus que ça.

Avant d’arriver à ce que c’est, je vais tout d’abord vous montrer ce que ce n’est pas:

Être heureux ne signifie pas que vous ne souffrirez plus.

Pensez à quelqu’un que vous connaissez qui est heureux et qui a bien réussis dans sa vie.

Pensez-vous que cette personne ne souffre plus?

Elle a beaucoup d’argent, elle a toutes ces relations et toutes ces ressources. Elle peut résoudre ses problèmes facilement. Vrai?

Eh bien, peut-être. Peut-être pourra-t-elle résoudre ses problèmes plus facilement que requis. Mais cela ne veut pas dire qu’elle ne souffre plus.

Être heureux ne signifie pas que vous ressentez toujours ce sentiment de joie.

Imaginez une journée pleine de rires, 100% du temps. Amusant, non?

Mais pensez-vous que cela soit même possible? Votre esprit vous redescendra avec du stress, que votre journée soit bonne ou pas.

Être heureux ne signifie pas que vous tournez le dos à vos problèmes.

Pour faire suite à mon premier point, fuir ne vous rendra pas heureux.
Cela ne fera qu’aggraver les problèmes.

Maintenant que vous savez ce que le bonheur n’est pas, alors qu’est-ce que c’est?

« La vie faite de souffrance. » Vous avez peut-être déjà entendu cette phrase. Cela vient du bouddhisme.
Et c’est vrai. Je ne vous dis pas cela pour casser vos lunettes roses et être un pessimiste .

Le bonheur est de trouver quelque chose qui mérite votre souffrance.

Ça ne sonne pas bien? C’est quoi ces conneries? Permettez-moi de reformuler …

Le bonheur consiste à trouver et à s’accrocher à votre POURQUOI (votre raison).

Maintenant, je suppose que vous avez déjà entendu ça.

Laissez-moi vous raconter l’histoire de John …

C’est un gars formidable, gagnant de petites compétitions de karaté ici et là. Mais quand je dis gagner, je veux dire qu’il obtient le podium, mais il semble ne pas pouvoir obtenir la médaille d’or.

Et il est toujours frustré à ce sujet. Ça le sape son bonheur. Il s’entraîne, il le fait continuellement.

Mais il s’entraîne dans un état d’esprit de frustration, de colère, de jalousie et d’anxiété.

Ce n’est pas en bonne santé émotionnelle. Et c’est parce qu’il pense au bonheur dans le sens opposé.

« Si seulement je peux obtenir la médaille d’or, si seulement je peux me classer en premier, là je serai heureux. »

Cette façon de penser le rendra malheureux, ainsi que tous ceux qui pensent de la même manière.

Laissez tomber ces états d’esprit de « Je serais heureux quand » ou « si seulement »

Faites un demi-tour complet et réalisez que vous pouvez être heureux dés maintenant.

Quand on a dit ça à John, c’était une pilule difficile à avaler. Son esprit a trouvé des raisons pour le protéger de l’inconnu.

Il était déconcerté, « comment? »

Mais il a très vite trouvé la réponse. Il a pris sa douleur et sa souffrance et a décidé que cela en valait la peine. Parce qu’il aime le karaté. Il adore s’entraîner, il adore la compétition.

Maintenant, il obtient toujours la 2e place. Il n’a remporté la médaille d’or que deux fois depuis la dernière discussion. Mais il est heureux.

Il souffre toujours et souffre encore pendant qu’il s’entraîne. Mais cette souffrance et cette douleur le poussent à s’entraîner plus dur et à s’entraîner plus intelligemment.
C’est pourquoi il a remporté l’or deux fois.

Et je sais qu’il continuera à y travailler tant qu’il sera enraciné dans ses valeurs qu’il aime autant le karaté. Qu’il peut endurer la souffrance, la douleur et continuer à avancer.

Il a toujours le cœur brisé chaque fois qu’il perd un match …

Il ressent toujours le sentiment qu’il devrait ressentir, la tristesse, la douleur et un peu de chagrin.
Mais il s’en remet. Et tant qu’il est à ce stade, il sait qu’il s’en remettra. Et il le fait.

Cela peut sembler un cycle ennuyeux pour quelqu’un comme nous, car nous n’aimons peut-être pas le karaté autant que John.

Mais ce cycle de souffrance, d’accomplissement et d’épanouissement signifie le bonheur pour lui .

Le bonheur est également lié à l’épanouissement. Et la réalisation ne viendra que si vous travaillez pour quelque chose qui en vaut la peine. Même si cela entraîne de la souffrance, de la douleur et des obstacles en cours de route.

Vous ne pourrez pas éliminer vos problèmes. Vous ne pouvez pas vivre sans douleur.
Mais tu peux être heureux.

En fait, le bonheur est facile.

Il faut juste réaliser qu’il l’est et puis décider que vous le voulez!

Partagez votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :