Indicateurs Primaires et secondaires : un peu de baume au cœur

Vous vous sentez ramollis ? Vous ne voyez pas les résultats que vous voulez voir ?
 
Ce message vous remettra sur la bonne voie.
 
Vous savez…
 
Je suis vraiment une personne axée sur les résultats et je me juge en fonction de mes réalisations.
 
Et cela conduit à douter de moi et à me sentir déprimé plus que je ne le voudrais.
 
Comme la plupart d’entre vous, je fais tout mon possible pour créer un changement.
 
Et souvent, le temps se fige dans le futur & dans le passé sans prendre le temps de réellement profiter du présent.
 
Il existe un principe intéressant appelé les indicateurs primaires et secondaires.
 
Je l’ai appris dans un livre sur les habitudes atomiques.
 
Expliqué simplement, ils indiquent que les indicateurs secondaires sont les objectifs que nous visons.
 
Obtenir un client, 6 % de graisse corporelle, trouver un partenaire de vie… Ce genre de choses.
 
Alors que les indicateurs primaires sont les systèmes, les habitudes, les tâches quotidiennes qui nous font atteindre ces objectifs.
 
Génération de prospects, aller au sport et manger sainement, approcher plus de femmes et d’hommes
 
En perspective, il y a un tas de variables qui peuvent nous empêcher d’atteindre nos indicateurs secondaires – principalement des choses que nous ne pouvons pas vraiment contrôler, comme une baisse du marché ou une maladie grave.
 
Nous avons toujours le contrôle sur nos indicateurs primaires. Il est toujours en notre pouvoir de faire ces tâches aussi bien que possible.
 
Personnellement, je dois toujours me rappeler de me concentrer sur mon amélioration des indicateurs primaires au lieu d’atteindre les indicateurs secondaires.
 
En fin de compte, qu’est-ce que le succès ?
 
Pour moi, il devrait s’agir de l’autosatisfaction de savoir que j’ai fait l’effort, du mieux que je peux, pour devenir la meilleure version de moi-même.
 
Pour me rappeler que si je fais de mon mieux, je peux lâcher prise et laisser l’univers faire le reste.
 
Il faut beaucoup de travail mental pour mettre toute votre foi dans quelque chose que vous ne pouvez pas voir, quelque chose qui n’est pas tangible comme l’univers.
 
Mais je crois fermement que c’est ce qu’il faut.
 
Aujourd’hui encore, j’ai pris le temps de bien réfléchir, de voir jusqu’où je suis arrivé. Voir à quel point j’ai amélioré mes indicateurs primaires.
 
Et c’est époustouflant.
 
Vous savez… Nous sommes enlisés si vite – poursuivant de nouveaux objectifs sans prendre une seconde et célébrer.
 
Nous oublions donc que nous avons fait des progrès incroyables.
 
Donc, si vous vous sentez déprimé en ce moment, prenez quelques minutes, réfléchissez à combien vous avez changé au cours des 3, 6, 12, 24 derniers mois et notez ce que vous remarquez.
 
Et pardonnez-vous de ne pas être 100 % parfait ! Personne ne l’est.
 
Cela vous donnera la force nécessaire pour y arriver et provoquer un changement.
 
Vous y arriverez !
 
J’espère que ça vous a aidé !

Partagez votre avis

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: