Pourquoi suis-je triste qu’il soit parti…

Pourquoi suis-je triste qu’il soit parti alors que je n’étais pas heureuse avec lui.
Une dame vient me voir en consultation :

« Je viens vous voir parce que j’ai divorcé et je n’arrive pas à m’en remettre. »
Quand on creuse, elle réalise qu’elle n’était pas heureuse avec son mari et qu’il ne lui correspond pas. En fait ce qui la rend malheureuse aujourd’hui n’est pas que leur relation soit brisée, c’est le sentiment de solitude qu’elle ressent depuis qu’il est parti.

Je la questionne :

Ce sentiment de solitude, vous l’avez depuis longtemps?

En fait oui, j’ai toujours eu cette sensation d’être seule même quand je ne suis pas du tout

Donc, si je comprends bien, ce sentiment était là bien avant votre mari ?

Oui, je l’ai toujours ressenti depuis petite mais quand mon mari était là, je ne le sentais plus.

Ce qui est responsable de son mal-être n’est pas le départ de son mari en soi mais le sentiment de solitude qu’elle traine depuis longtemps en elle, et qui était masqué par la présence de son mari. Si déjà petite elle se sentait seule, c’est que ce sentiment date de son enfance.

Je continue de la questionner pour savoir d’où il vient parce qu’un sentiment de solitude ne tombe pas dessus comme ça…

Qu’est-ce qui vous a donnée cette impression ou ce sentiment quand vous étiez petite ?

Mes parents étaient souvent absents, j’étais gardée par mes grands-parents ou des amis. Très jeune, quand ils ont jugé que j’avais l’âge de pouvoir rester seule, vers 6 ans, ils m’ont souvent laissée seule à la maison. C’était une grande maison dans laquelle je me sentais perdue, je me souviens de m’être sentie tellement seule et tellement de fois. Abandonnée même je dirais.

Nous avons pris en revue ces événements pour s’en distancier et évacuer les émotions et neutraliser ce sentiment de solitude qui datait de son enfance et qui n’avait plus rien à faire dans son présent d’adulte. Suite à ce travail, elle ne souffrait plus de son divorce puisqu’elle réalisait que le vrai problème était ailleurs.

Ce à quoi je veux en venir avec cette petite histoire, c’est qu’il arrive souvent que les gens (comme cette femme) pensent souffrir de quelque chose, mais quand on analyse les choses plus profondément, on se rend rapidement compte que l’origine de leur souffrance est ailleurs. Il est important de prendre ça en compte en pour ne pas se précipiter et bien prendre le temps de cerner la vraie source du problème, sinon on risque de passer à côté de sa résolution.

Parfois simplement réaliser que votre mal-être est lié à un événement passé auquel vous ne pouvez plus rien changer, mise à part lui donner une autre signification, car ça vous pouvez le contrôler.

Si ce genre d’histoire vous plait faites le moi savoir et j’en partagerais d’autres

Partagez votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :