RÉDUISEZ VOS ATTENTES

Plus nous attendons des autres et plus nous risquons d’être déçus!

Si nous attendons que les autres nous aiment, nous admirent, prennent soin de nous et nous respectent, nous risquons d’attendre longtemps!

Mais si vous vous aimez, vous donnez toute l’attention dont vous avez besoin, vous respectez, vous prenez soin de vous et vous êtes fier de ce que vous êtes, vous n’aurez plus besoin que les autres le font pour vous. Donnez vous ce dont vous avez besoin. Ce que les autres vous offriront à ce moment là, ce sera encore plus bénéfique!

Chaque fois que vous avez des attentes envers quelqu’un, c’est le signe qu’il y a un besoin en vous que vous ne comblez pas vous-même. Vous sentez le besoin que quelqu’un le comble pour vous. C’est peu probable que votre besoin soit comblé autant que vous l’espériez.

Apprenez à vous donner vous-même ce que vous demandez aux autres, ce que vous attendez des autres, vous verrez qu’une grande liberté apparaît dans votre vie. Vivre sans attente est une forme de liberté incroyable! Plus de déceptions, de pleurs, de colères, parce que l’autre n’a pas fait ce que vous souhaitez.

Donnez-vous à vous-même ce que vous attendez des autres. Faites vous plaisir! Vous voulez des fleurs? Achetez-en! Vous voulez que votre conjoint prenne soin de vous? Faites-vous couler un bon bain avec musique et encens et profitez de ce moment rien que pour vous!

En répondant vous-même à vos propres besoins, vous réduisez la pression dans la relation, les attentes, les déceptions, les conflits, etc.

Plus vous répondrez vous-même à vos propres besoins, plus votre estime de vous augmentera et plus vous serez comblés.

Le proverbe ci-dessous à du coup une note bien plus positive.

« On n’est jamais si bien servi que par soi-même » – Charles-Guillaume Étienne

n’hésitez pas a me laisser vos commentaires, j’apprécie les retours 😉

Petite Histoire Magique

Pensez à un de vos tracas avant de lire cette histoire et imprégnez vous du sentiment, concentrez vous sur votre respiration et prenez quelques profondes respirations.
Maintenant lisez l’histoire en vous imaginant la scène.

C’est l’histoire d’un cheval qui s’égare de sa ferme, et ce cheval rencontre un homme.
Voyant que le cheval à l’air assoiffé, il lui offre de l’eau.
Ne sachant pas d’où vient le cheval, celui ci le monte et le guide vers la route, et laisse à l’animal montrer le chemin du retour, a certains moments le cheval est confus, déstabilisé et à tendance à sortir de la route. C’est là que l’homme le chevauchant, le guide à nouveau pour continuer à suivre le chemin. Après quelques kilomètres le cheval et son compagnon se retrouvent près d’une ferme. Le fermier est ravi, car c’est son cheval qu’il reconnait instantanément. Heureux de le retrouvez le fermier remercie l’homme et lui demande si il connaissait le chemin vers la ferme.

L’homme lui répond: « Moi je ne connaissais pas le chemin, mais votre cheval savait très bien comment revenir mais avait juste besoin de se concentrer sur le chemin du retour. »

Morale de l’histoire: Vous avez le nécessaire en vous pour venir à bout de vos tracas, il faut des fois juste une peu de concentration ou de guidance pour retrouver votre chemin vers votre but

Laissez vos commentaires s.v.p.

10 Mythes lié à l’hypnose

voici les 10 plus grands mythes et fausses croyances sur l’hypnose!

1. On ne perd pas conscience lors d’une séance d’hypnose

C’est faux! L’explication la plus simple que je pourrais vous donner concernant ce mythe, c’est que l’hypnose est un état modifié de conscience. Il est donc logique de rester conscient. Pendant la séance d’hypnose, la personne nous entend et peut bouger à sa guise également!

2. Un hypnotiseur peut te faire faire ce qu’il veut

C’est faux! Dites-vous que si c’était vrai, ça se saurait! Si on se réfère au fait qu’on demeure conscient, alors nous gardons également notre libre arbitre. Alors à moins que vous soyez réellement exhibitionniste, un hypnotiseur ne pourrait pas vous faire vous déshabiller. Dans le cas où une suggestion irait contre vos valeurs, soit vous ne réagirez pas, soit vous allez sortir de l’état d’hypnose. C’est aussi simple que ça! Mais bon, le truc c’est quand même de consulter des hypnothérapeutes et des hypnotiseurs professionnels qui ont l’éthique à cœur … comme moi

3. L’hypnose, c’est jouer dans le cerveau

Je l’entend souvent celle-là … Et elle me fait bien rire, mais c’est une bien triste vision de l’hypnose! Un hypnotiseur ou un hypnothérapeute vous donnera des suggestions, et non des ordres. Et nous avons déjà assez de notre propre tête à gérer pour en plus gérer celles des autres, vous imaginez, on aurais un abonnement au Xanax si c’était le cas.
Ne vous inquiétez pas, nous n’ouvrons pas de porte dans votre inconscient dans laquelle nous pouvons entrer et sortir à notre guise … Nous ne savons pas lire dans votre tête nous ne sommes pas télépathe ni voyant.

4. On ne se rappelle de rien après

Bon … sachant maintenant que l’hypnose est un état modifié de conscience et que vous entendez tout … il est très peu probable de ne rien se souvenir du tout. Le fait que certaines personnes disent « ah je me suis rappelé de rien » dépend de facteurs externes à l’hypnose :
  • Si une séance a duré 1h30, c’est NORMAL de ne pas se rappeler de tout dans les moindres détails.
  • Si l’hypnose a mal été expliqué en début de séance, et que vous vous dites que c’est sûr que vous n’allez rien vous rappeler, vous vous programmez vous-même une suggestion!
  • Certaines personnes « partent » très loin pendant une séance d’hypnose, alors elles ne se rappellent que certaines bribes de la séance. Ça arrive relativement fréquemment à la deuxième séance d’hypnose thérapeutique, quand la personne se laisse vraiment aller et qu’elle se perd dans ses pensées. Ça fait juste du bien de lâcher-prise!

 

5. L’hypnose est un don

Aïe aïe aïe … s’il y a bien une chose qu’on entend souvent sur l’hypnose, c’est que c’est un don! Ce n’est pas le cas. C’est plutôt un ensemble de techniques qui s’apprennent pour amener la personne en état d’hypnose et faire des suggestions efficaces, que ce soit à court terme ou à long terme pour la thérapie. après c’est comme en tout on est doué ou pas

6. Il n’y a que les esprits faibles qui peuvent se faire hypnotiser

Celle-là, on l’entend très souvent de la part de gens qui croient que ce que l’on fait c’est du « contrôle d’esprit » ou, comme mentionné plus haut qu’on « joue dans les têtes ».
L’esprit ou l’intelligence n’a rien à voir avec le fait d’être hypnotisé ou non, car comme j’expliquais plus haut il s’agit de suggestions qui demandent l’aide de l’imagination et de la concentration … donc aucun lien avec un esprit fort ou faible!
(ce mythe-là, je l’ai fait en pensant à une de mes meilleures amies qui a longtemps cru cette hypothèse!)

7. Fixation du regard

Ah! Le cliché de l’hypnotiseur qui fixe intensément son « sujet » pour le faire « dormir »! On n’a qu’à penser à Jafar dans le film de Disney « Aladin », celui de l’hypnotiseur dans le film « Les douze travaux d’Astérix » ou le serpent Kaa dans « Le livre de la jungle ». Les références du genre dans les films sont nombreuses. Et bien … désolée de vous décevoir mais le fait que l’hypnotiseur fixe son propre regard sur la personne ne change strictement rien au procédé et peut même créer un sentiment de malaise! Et qu’on se le dise … ça fait pas mal ridicule aussi! La fixation du regard est utile si l’hypnotiseur fait fixer le regard de la personne sur un point spécifique.

8. On peut se faire hypnotiser contre son gré

Bon … on remet les pendules à l’heure maintenant. L’hypnotiseur n’est pas un marionnettiste ni ventriloque , donc si vous ne voulez VRAIMENT pas vous faire hypnotiser, ça ne fonctionnera pas! Mais encore une fois, si vous vous auto-programmez sans le savoir en vous disant « Ah je pourrai pas résister, c’est sûr qu’il va m’avoir! », vous ne mettez pas les chances de votre côté. Mais sincèrement, si vous ne voulez pas vous faire hypnotiser je crois qu’il est avant tout primordial de se demander « pourquoi ? » Si vous faites confiance à la personne en face de vous et que vous savez que vous en sortirez avec un bien-être, ALLEZ-Y! C’est vraiment une belle expérience à vivre au minimum une fois dans sa vie!

9. Hypnose = sommeil

Encore un reste de la « vieille » hypnose! En fait, à ses débuts l’hypnose était considérée comme un sommeil provoqué. D’ailleurs « hypnos » est le mot grec pour « sommeil ». Nous savons aujourd’hui que l’hypnose n’a rien à voir avec le sommeil, c’est même l’inverse. Lors du sommeil, nous sommes complètement inconscient de notre environnement, ce qui est loin d’être le cas en hypnose ou trance!

10. 15 minutes d’hypnose = 3h de sommeil profond

Sachant que l’hypnose n’est PAS du sommeil, il est donc complètement illogique de croire qu’une séance d’hypnose puisse remplacer une nuit de sommeil.
Après une séance d’hypnose, on a l’impression de s’être reposé, mais vous auriez eu la même impression après une séance de méditation, ou d’un massage, par exemple.
Ça arrive souvent que le personnes se sentent saoule ou pour utiliser les mots utilisé par certains de mes clients: « défoncé », « high » ou autres synonymes

 

Sur ce, passez un bon lundi de Pâques  et n’hésitez pas à me laisser vos commentaires!

Comment s’affirmer?

Je rencontre souvent des personnes qui n’osent pas s’affirmer pour différentes raisons.

  • Soit elles ont peur d’être perçues comme agressives ou arrogantes.
  • Soit elles craignent de ne pas être aimées par la personne en face d’elles.
  • Soit elles détestent les conflits et veulent les éviter.

Peu importe ce qui se cache sous le choix de ne pas exprimer ce que vous pensez, vous limitez alors vous-même votre propre voix interne.  Résultat: une frustration qui dépose son venin en vous et dans la relation engendrant ainsi un cocktail toxique.

Voici 3 comportements à éviter:

  • S’abstenir de dire ce que vous pensez. Vous vous retenez de dire ce que vous pensez et vous accumulez les tensions. À force de stresser, vous risquez de ressentir des malaises, d’avoir des migraines, de déprimer…   Cela diminue votre qualité de vie.
  • S’accommoder. Vous vous contentez de moins que ce que vous souhaitez sous parce que vous ne souhaitez ne pas trop déranger, ne pas insister, ne pas faire de vagues. Qu’est-ce que cela produit? Vous accumulez du ressentiment envers l’autre et vous le lui ferez payer plus tard.  De plus, en ne respectant pas votre valeur, votre sentiment d’avoir de la valeur diminue.
  • Passer à l’attaque. Lorsque vous n’en pouvez plus, votre colère éclate.  Dans ces moments, vous n’avez plus accès à votre bon jugement et vos paroles et vos actes peuvent dépasser votre pensée.  Est-ce vraiment bon pour la relation d’attendre d’en arriver là?

Voici maintenant 3 comportements à favoriser:

  • Surveillez vos limites. Vous méritez que vos limites et vos valeurs soient respectées.  Vous êtes une personne douce et pacifique?  Souvenez-vous que vous pourrez le demeurer en cessant de vous abstenir de parler.  Apprenez à exprimer vos limites, vos opinions et vos demandes.
    .
  • Aérer vous.  Donnez-vous le droit de prendre un moment de réflexion. La prochaine fois que vous réalisez que vous venez de vous contenter d’une situation insatisfaisante, prenez une profonde respiration, jusqu’à sentir que votre souffle emplis votre cœur.  Vous allez retrouver votre calme et vos moyens avant de réagir, car vous aurez aérer votre cœur et votre cerveau.
    .
  • Ne tentez pas à garder la paix à tout prix.  Il faut souvent passer par un moment de discussion pour trouver un terrain d’entente.  L’utilité de la confrontation, c’est d’en arriver à mieux se comprendre.

Sous tout conflit, qu’il s’agisse d’une divergence d’opinion ou d’un désaccord important, se trouve une possibilité d’amener plus de clarté, de compréhension et de confiance

À mon avis, ça constitue un nectar de la paix intérieure.

Quel petit pas choisissez-vous de faire maintenant?

Si vous avez un moment difficile …

Je ne sais pas si quelqu’un vous a déjà dit ceci, et s’ils ne l’ont pas fait, ils auraient dû: Vous êtes quelqu’un d’exceptionnel, d’unique et vous avez votre place sur cette terre.
Du premier instant que vous avec été crée, vous étiez déjà le résultat d’un acte d’amour.

Le monde est plus précieux, plus profond depuis que vous l’habitez.

Vous avez encore pleins d’histoires à vivres, pleins de chansons a entendre ou a chanter.
Vous avez une sagesse inconcevable à partager. Vous êtes nécessaire et le monde serait bien vide et ennuyeux sans vous pour le remplir de joie.

Le monde peut être un endroit effrayant, déroutant et plein de douleur.
Mais vous n’êtes pas seul, il y a toujours quelqu’un qui ne vous tournera jamais le dos.
Vous n’êtes pas obligé de faire face tout seul.

Vous êtes immensément puissant et incroyablement fort. Vous aurez besoin de cette puissance et cette force pour vaincre certains défis que vous allez faire face, mais vous vous en sortirez encore plus fort. Sachez que l’échec n’existe pas, il y a juste des retours pour que la prochaine fois vous réussissez.

Cette terre est plein de joie et de bonheur, plein de magnifiques et précieuses choses.
Prenez le temps de les apprécier, sentir les fleurs, savourez les petites joies quotidiennes.
Attirez les personnes précieuses à votre cœur vers vous et remplissez votre monde d’amour pour eux. Profitez de chaque occasion pour les remercier, de dire « Je t’aime«  et rappelez-vous que chaque personne que vous rencontrez a besoin de votre amour.

Vous comptez, vous êtes précieux, et vous appartenez à ce monde. vous ne serez jamais seul. Vous êtes et avez toujours été, profondément et réellement aimé.

Je ne vous dirais jamais que le monde est un endroit facile à vivre, mais je vous garanti que ça en vaut le coup.

Apprendre à écouter pour écouter et non écouter pour répondre

Je remarque souvent que beaucoup de personnes sont tellement sur la défensive qu’ils n’écoutent pas réellement ce qu’on dit, mais s’attendent au pire et tentent de répliquer. Vous connaissez surement ces réponse toutes faites qu’on répond sans réfléchir: « oui, c’est ça… », « et toi alors », « toute façon je ne sais jamais rien faire de bien » ou tout autre alternative. Ceci est souvent la source de disputes et de conflits autant sur le plan professionnel que relationnel.

Exemple: Si votre responsable vous dit de faire plus attention  certains aspects de votre travail ça ne veut pas dire qu’il vous insupporte ou que vous faites mal votre travail, mais simplement qu’il y a matière à perfectionner.Si votre mari vous fait une critique sur la nourriture, ça ne veut pas dire que vous êtes nul en cuisine.

Voici quelques petits conseils pour éviter ces mal-entendus:

  1. Reformulez

    Reformulez ce que vous venez d’entendre et demandez confirmation.
    ex: « Donc si j’ai bien compris… ? »

  2. Regardez la personne dans les yeux

    Ont dit souvent que les yeux sont le miroir de l’âme, en regardant les personnes dans les yeux vous pouvez déceler ses intentions.

  3. Évitez les phrase commençant par TU

    Quand vous souhaitez dire à quelqu’un que son comportement vous est insupportable, ne dites surtout pas « TU est insupportable », la personne ne vous écoutera plus réellement et enclenchera directement son mode défensif.Essayez plutôt des phrase comme ceci: « je me sens… car ton comportement et insupportable », de cette façon la personne comprend que son comportement est insupportable mais pas lui même, ce qui est plus facile à accepter.

  4. Vérifiez la bonne compréhension de vos dire

    Des fois vous pouvez dire des choses qui sont mal prises juste parce qu’elles ont été mal comprises. Vous pouvez avoir les meilleures intentions du monde et malgré tout réussir malgré vous à vexer la personne en face de vous. Si vous voyez au langage corporel de la personne qu’elle le prend mal, essayez de reformuler vos dire d’une façon que la personne comprend vos intentions.

  5. Ne lisez pas dans l’esprit des autres

    Ici je ne parle pas de magie et télépathie, mais on a tendance à croire qu’on connait un personne tellement bien qu’on peut prédire ce qu’il pense. Ou croire qu’une personne vous connais tellement bien qu’elle devrais savoir ce que vous pensez.
    Ne pensez surtout pas ça car ce n’est pas votre responsabilité ni celle d’autrui de savoir ce qui se passe dans le tête de quelqu’un d’autre. Chaque personne est unique dans sa façon de penser

  6. Apprenez à lire le langage corporel

    Le langage corporel est plus important que les paroles prononcées, 90% de la communication se fait par le non-verbal. Si une personne vous dit qu’elle n’est pas vexée mais que vous ressentez que son comportement n’est pas congruent avec ses dire vous pouvez quand même rectifier le tire

 

Ceci sont des petits exemples de changements dans votre communication de tous les jours,  je donne des formations personnalisées pour optimiser votre communication, si vous êtes intéressés contacter moi 😉

 

Vous avez la peur de l’échec?

Si comme beaucoup de personnes vous avez peur de rater tout ce que vous entreprenez, voici quelques conseils pour vous aider à les surmontez

1. Éviter la procrastination

Remettre des chose à plus tard, commencer directement à ce que vous avez à faire, vous vous sentirez beaucoup plus à l’aise. Faites un planning réaliste pour que vous n’ayez pas de problèmes.

2. Détendez vous à temps

Vous vous sentez exténué, mais vous avez encore tant à faire. Les personnes qui ont peur de l’échec ont encore plus tendance à travailler encore plus dur, tandis que ça vous sera impossible d’être productif. Rechargez vos batteries en allant faire du sport, une promenade, allez nager, ou aller faire du shopping .

3. Focaliser vous sur ce que vous savez faire

Ne partez pas du principe que vous allez droit vers l’échec.
Si vous avez un gros projet, focaliser vous sur les étapes individuelles et non sur le projet entier. Vous verrez le travail que vous avez déjà accomplis et avec succès.

4. Ne vous rendez pas les choses trop facile

La meilleure façon d’éviter les échecs est de poser des objectifs modeste, n’est-ce pas? FAUX! Ceci vous amènera à faire moins que ce que vous êtes capable et donc être en dessous de votre propre niveau. Faites une liste de vos qualités et fixez vos propres exigences à vous même en conséquence

5. Parlez de votre stress

Beaucoup de personnes ignorent le bien qu’une conversation peut avoir, des fois rien qu’en parlant votre stress peut disparaitre en quelques minutes.
Si vous stressez pour une présentation ou autre, n’hésitez pas à dire que vous risquez de rougir ou de bégayer. Faites en une plaisanterie, l’auto-dérision fait des miracles, elle change l’ambiance, et  votre stress disparaitra.

Surmonter ses complexes en 4 étapes

  • Arrêtez de vous comparer

Il est inutile de se comparer constamment aux autres.
Personne n’est parfait et tous le monde a ses qualités et ses défauts.
En multipliant vos contacts, vous connaîtrez les petits tracas et faiblesses de vos proches, amis, collègues, etc.

  • Acceptez l’échec

Acceptez l’échec éventuel et sachez même en tirer parti.
Sachez que c’est en faisant des erreurs qu’on acquiert de l’expérience.

  • Soyez conscient du problème

Reconnaissez que le doute fait partie du processus de décision et qu’il vous suffit ensuite de faire un choix et de vous y tenir.
Dépasser vos obstacles personnels est certainement la meilleure chose que vous pouvez faire.

  • Cultivez une attitude positive

N’ayez plus peur de vous affirmer et de prendre des responsabilités.
Quel que soit le défi que vous vous lancez, ne vous dites plus jamais que vous avez déjà essayé sans succès ou que vous n’y arriverez jamais.
Enfin, pour être motivé, quoi que vous entreprenez, soyez convaincu que vous faite route vers le succès.

Comment Marquer son Désacord sans Conflicts

Avez vous remarqué que la plupart des personnes avec qui vous interagissez dans votre quotidien, seront au moins en désaccord avec vous sur certaines choses?
A moins que vous vivez dans une caverne, la réponse devrait être OUI.

Néanmoins, vous avez surement appris que c’est important de faire valoir son opinion sans pour autant
tomber dans le conflit.

Si vous êtes curieux sur la meilleure façon de marquer votre désaccord sans nuire à la relation,
voici 6 astuces que vous pouvez appliquer dés maintenant:

1. Ne rentrer pas dans des débats avec un imbécile

Une des plus importantes façons de marquer son désaccord avec quelqu’un sans disputes,
est de simplement éviter les interactions avec des personnes qui se disputent juste pour se disputer.

En d’autres termes, si vous constatez que quelqu’un fait valoir une opinion contraire
pour le simple plaisir de vous engager dans un débat, ne perdez pas votre temps.
Il suffit de reconnaître votre propre désaccord dans le silence de votre cœur et de passer à autre chose.

Les gens sont rarement, sinon jamais, persuadé par le débat, et débattre
avec
quelqu’un qui « débat juste pour le jeu«  vous met au même niveau enfantin que lui.

Il y a une ancienne citation qui dit:

« Ne vous disputez pas avec un imbécile, car les personnes qui vous regardent de loin,
ne seront pas apte a vous distinguez ».

Rappelez vous ceci la prochaine fois que quelqu’un est en désaccord avec vous,
et choisissez vos batailles en conséquences.

2. Concentrez vous sur la compréhension d’abord

La plupart du temps, quand quelqu’un semble être se disputer avec
vous, tout ce qu’ils essaient de faire est de vous faire comprendre
leur point de vue.

Le problème est que beaucoup d’entre nous pensent que si nous affirmons à quelqu’un
qui
nous les comprenons, nous sommes en quelque sorte d’accord avec eux.

C’est le moment de commencer a vous focaliser sur comprendre les autres,
démontrer que vous les comprenez, ils seront plus ouvert à vous respecter…
…même si vous êtes en désaccord.
Lire plus

6 façons de réduire le stress quotidien

 

1. Apprendre à dire NON
Ah j’ai fait partie du groupe des OUI trop longtemps! Je disais oui à tout, les activités, les projets et les offres. Malheureusement dire oui à tout, peut causer beaucoup de stress. J’ai appris à définir mes priorités et maintenant je dis non plus souvent et je m’évite beaucoup de situations stressantes qui en bout de ligne ne me serviraient pas. Ça prend du courage de dire non, mais ça en vaut la peine.

2. Danser
Quoi? Ben oui! Je me fais un devoir de danser au moins sur une chanson par jour. Choisissez votre rythme préféré et laissez-vous aller complètement. Je suis sérieuse, il faut que le stress sorte et la danse est très libératrice. Utilisez ce truc lorsque vous vous sentez comme s’il y avait trop de tâches à accomplir dans la journée et voyez ce qui se passe.

3. Se répéter un mantra
Ceci fonctionne de plus en plus pour moi. J’utilise toujours le même mantra : je suis au bon moment, au bon endroit et avec les bonnes personnes. Pour moi, cela signifie que je n’ai pas besoin de m’inquiéter ou de me stresser pour le futur, que tout est déjà en place afin que je réalise mes objectifs.

4. La respiration
Il n’y a rien de nouveau avec la respiration, mais elle fonctionne à tout les coups. Aussitôt que je suis dans une situation stressante, je m’arrête et je prends 10 respirations. Je compte jusqu’à 5 en inspirant et j’expire en comptant jusqu’à 5. C’est magique.

5. Permettez-vous la joie
Prenez au moins 15 minutes par jour pour vous faire plaisir. Mettez-le à votre agenda. Peu importe ce que c’est, faites-vous du bien. Riez, amusez-vous ou relaxez-vous.

6.Adopter un mode de vie sain
Oui je sais! Pas très original mais sérieusement nécessaire. Soyez curieux, découvrez différentes activités et choisissez celles qui vous conviennent. La réalité c’est que lorsqu’on bouge on mange mieux. C’est un cercle merveilleux.

%d blogueurs aiment cette page :